Qui peut réaliser un détatouage ?

Le processus de détatouage en plus d’être long est aussi très difficile. Cela est dû au fait que, quelle que soit la qualité de la description des méthodes d’élimination, beaucoup dépendent non seulement de l’expérience du réalisateur, mais également du laser sur lequel le détatoueur travaille. Chaque couleur de peinture et chaque profondeur nécessitent ses propres paramètres d’exposition.

Comment se déroule le processus ?

Tout d’abord, le laser n’agit pas sur la peau, mais directement sur le pigment. Il détruit le pigment couche par couche. Plus le pigment est profond, plus de séances seront nécessaires. Le processus ne prend qu’une heure avec un intervalle de 4 à 6 semaines pour une séance d’au moins 4 interventions. Il n’y a pas de préparation de la peau pour le détatouage, mais il est nécessaire de prendre soin de la peau après le retrait avec des moyens spéciaux. Cette dépigmentation provoque la douleur ressentie lors d’un détatouage. C’est pourquoi pendant les séances de laser Picosure à Paris, les professionnels utilisent des analgésiques et le plus souvent d’une crème anesthésique.

Qui peut effectuer un détatouage ?

Beaucoup pensent que seul un médecin peut enlever les tatouages ​​au laser. C’est un mythe. Auparavant, de telles procédures étaient effectuées dans des établissements médicaux, mais maintenant, des lasers peuvent être trouvés dans les studios de tatouage comme laser PicoSure. La formation au retrait laser est dispensée par des spécialistes qualifiés des entreprises de fabrication. Ainsi ouverte à tous ceux qui souhaitent le faire.

Quels sont les soins nécessaires après un détatouage ?

  • Éviter de mouiller le site de retrait : exclure toute pénétration d’eau au moins 24 heures suivant la procédure.
  • Éviter le soleil et la vapeur :pendant 2 semaines après le retrait du tatouage.
  • Éliminer les chocs mécaniques : éviter de rayer, piquer ou gratter la zone de détatouage, car cela peut entraîner une infection et des cicatrices.
  • Éviter de raser la peau dans la zone de retrait jusqu’à ce qu’elle soit complètement guérie. Même les frottements provoqués par les vêtements sont à éviter.
  • Prendre bien soin de la peau : pour cela, il faut traiter la zone d’élimination avec une crème contenant du panthénol pour éliminer l’inconfort. Puis, après la disparition de la sensation de brûlure, utiliser des pommades pour améliorer la circulation sanguine, dans le but de favoriser l’élimination rapide des pigments par le système lymphatique.
  • Surveiller l’état du corps : masser doucement la peau dans la zone à enlever pour l’aider à éliminer rapidement le pigment.
  • Boire beaucoup d’eau pendant la première semaine afin de favoriser le drainage lymphatique
Pénoplastie : indolore, rapide et réversible
Qu’est-ce que l’HydraFacial ? A qui s’adresse ce soin ?