La rhinoplastie, est-ce vraiment une opération esthétique ?

rhinoplastie

La rhinoplastie est une chirurgie qui touche spécifiquement le nez. L’objectif est de modifier sa taille ou son apparence, mais aussi de corriger certains dysfonctionnements. L’opération n’est pas très douloureuse et les risques sont minimes. Comment se déroule l’opération ? Qui peut subir cette intervention ?

Rhinoplastie : s’agit-il d’une opération esthétique ?

La rhinoplastie est une intervention chirurgicale visant à modifier la morphologie du nez. Les patients ont recours à cette technique pour des raisons fonctionnelles ou esthétiques. En effet, il est souvent nécessaire d’opérer le nez si l’individu a des difficultés respiratoires suite à un traumatisme, au vieillissement ou à un problème congénital.

Par ailleurs, certaines personnes qui ne sont pas satisfaites de leur nez peuvent également avoir recours à la rhinoplastie. Dans ce cas, le praticien peut être amené à raccourcir ou à allonger le nez, à augmenter ou à diminuer sa taille. La présence d’une bosse, d’une déformation, d’une narine dilatée, d’une déviation nasale ou d’un sillon trop important peut également motiver les personnes à recourir à cette intervention. En bref, il est possible de modifier les sources de complexes pour avoir une meilleure estime de soi.

La rhinoplastie est recommandée à partir de l’âge de 17 ou 18 ans. En revanche, l’opération est déconseillée aux adolescents et aux enfants, car le nez est encore immature. Ces dernières années, les techniques utilisées ont continué à évoluer et offrent des résultats impressionnants. Le résultat final peut être visualisé à l’aide d’une simulation en 3D. Pour assurer la réussite de l’opération, il est conseillé de faire appel à un spécialiste de la rhinoplastie à Bordeaux. Cliquez ici pour avoir des précisions sur cette opération.

Quelles sont techniques utilisées en rhinoplastie ?

Le chirurgien prévoit au minimum deux consultations afin de connaître les attentes du patient et d’évaluer la faisabilité d’une chirurgie du nez. Il est en effet très important de comprendre les raisons qui poussent un individu à opter pour une rhinoplastie. En fonction du problème à résoudre et de l’état de santé du patient, le praticien a le choix entre deux techniques.

D’une part, il y a la rhinoplastie fermée, qui permet au chirurgien de travailler par des incisions internes, c’est-à-dire à l’intérieur du nez. Les incisions sont cachées dans les narines. Par conséquent, les cicatrices sont invisibles. Cette technique est toutefois imprécise, c’est pourquoi elle est de moins en moins utilisée de nos jours. Son avantage ? Le gonflement est moins important pendant les premiers mois qui suivent l’opération.

D’autre part, il y a la rhinoplastie ouverte. Les médecins utilisent cette procédure si le cas est complexe. Lorsque le patient est au repos, ils peuvent examiner en profondeur la structure du dorsum et du nez. De plus, ils peuvent enfouir les greffons plus profondément, ce qui est impossible avec la technique de rhinoplastie fermée. Le seul inconvénient est le temps de guérison plus long. De même, le résultat final n’est visible qu’après 2 ans.

Comment se déroule une opération de rhinoplastie ?

Qu’il s’agisse d’une rhinoplastie esthétique ou fonctionnelle, l’opération se déroule généralement sous anesthésie générale. Une nuit d’hospitalisation au minimum est nécessaire. Cependant, dans certains cas, l’opération peut être réalisée en ambulatoire. Il est toutefois déconseillé de conduire après avoir quitté l’hôpital.

Lors de la première consultation, le patient expose ses attentes et ses motivations. Si l’entretien est concluant, le chirurgien effectue une simulation en prenant des photos de tous les profils. À l’aide d’un logiciel de prévisualisation, il peut simuler le résultat attendu. Une deuxième consultation doit alors être organisée pour la décision finale et les discussions préopératoires. Après l’injection d’une anesthésie générale (ou locale dans certains cas), le praticien procède aux incisions et au remodelage. Les sutures sont réalisées avec des fils résorbables.

La première nuit, vous devez respirer par la bouche. Il est possible que vous ayez un peu de gonflement et des ecchymoses autour des yeux. Toutefois, ces désagréments disparaissent au bout de quelques jours. Il est souvent nécessaire de porter une attelle pendant 10 jours afin d’obtenir un résultat optimal.

Quelles sont les suites opératoires ?

Immédiatement après une rhinoplastie à Bordeaux, il est normal d’avoir des bleus et des gonflements. Vous pouvez également avoir des difficultés respiratoires et des yeux larmoyants. Le chirurgien retire les mèches le lendemain. N’ayez pas peur. Contrairement à ce que l’on dit, cette intervention n’est pas douloureuse grâce à l’utilisation des nouvelles technologies. En cas de chirurgie lourde, des plaques de silicone sont placées dans le nez.

En cas de gonflement, il est recommandé d’utiliser des poches de glace pour le réduire. Le nez reste également sensible pendant plusieurs semaines. Il n’est donc pas possible de reprendre le sport avant au moins 10 jours. Les activités susceptibles de provoquer des chocs sont à éviter.

Il est par ailleurs possible que l’opération soit ratée. Mais le taux d’échec est considérablement réduit si vous faites appel à un chirurgien expérimenté. Il est donc crucial de bien choisir son praticien afin de limiter les risques post-opératoires. Il convient par conséquent de mener une petite enquête et de demander plusieurs avis avant de franchir le pas.

Lifting des bras : dans quels cas ?
En quoi consiste le micro-lipofilling ?